Le département national de prière de l’Union des groupes bibliques du Burkina (UGBB)  organise la deuxième édition de la semaine nationale de prière du 14 au 21 octobre 2018. Cette activité se tient dans toutes les régions du Burkina. La cérémonie d’ouverture a eu lieu au siège du mouvement sis à Zogona /Ouagadougou le dimanche 14 octobre à 15 heures. C’est le Secrétaire régional du centre, le pasteur BenjaminTamini qui a prononcé le mot d’ouverture en présence des GBUssiens et Amis des GB.

Dieu fait une chose nouvelle : Esaïe 43,19, tel est le thème de la semaine nationale de prière qu’organise le département national de l’UGBB pour l’édition 2018. L’ouverture des activités s’est tenue dans la région du centre d’où se trouve le siège de l’UGBB. Cette ouverture a connu la présence d’une trentaine de participants, notamment des étudiants, des amis.Après une phase de louange et d’adoration assurée par les sœurs du département de prière, le responsable du département de prière, Amadou Sawadogo a souhaité la bienvenue aux participants. C’est Marc Ouedraogo qui a exhorté les participants sur la nécessité de la prière. Il a intitulé son thème comme suit : demeurons convaincus de l’efficacité de la prière, en s’appuyant sur Philippiens 4 :6-7 et 1 Chronique 4 :9-10. Pour lui, prier est un acte de foi, et la prière c’est d’abord un temps de silence avec Dieu. M. Ouedraogo a fait savoir également que l’adversité est à notre port et nous suit partout où nous sommes. Mais si nous invoquons notre Dieu, il répondra favorablement. Après cette exhortation, et la prière conduite par Fabrice Bayala, placent maintenant aux interventions. Prenant la parole, le Secrétaire général(SG) de l’UGBB, Dieudonné Tindano a salué la collaboration de tous les acteurs pour la réalisation de l’activité. « Chacun pouvait prier seul, mais nous sommes retrouvés ensemble pour communier et prier pour des objectifs précis », a-t-il martelé. Après avoir lu le passage d’Esaïe43, le SG Tindano a invité tout le monde à s’impliquer davantage pour la réussite des activités. Il a par ailleurs soutenu que deux-cent millions d’étudiants souffrent dans le monde. Et le Burkina Faso compte cent mille étudiants et ce sont seulement trois milles qui connaissent Dieu. D’où la  nécessité de la mission dans les universités. Quant au secrétaire régional du centre (SRC), le pasteur Benjamin Tamini, il a affirmé que la région du centre est heureused’avoir les premiers responsables du mouvement. Il a aussi rappelé la nécessité de la prière communautaire. « Dieu a fait beaucoup de choses grâce aux prières ».Il a pris l’exemple de l’église au temps des apôtres qui a prié pour que Pierre soit libéré. Actes 12 :5-17. En prononçant le discours d’ouverture,le SRC a également invité tous les participants à s’investir dans la prière car les GB ont besoin des nouvelles choses, le Burkina Faso a besoin des nouvelles. Et ces nouvelles choses ne sont possibles que par la prière. C’est à 17 heures que cette cérémonie organisée par le département national de prière a pris fin. Rappelons que l’UGBB possèdeplusieurs départements en son sein, à savoir le département national de formation, le département national de mobilisation des fonds, le département de médias et communication et bien sûr le département national de prière.

Paul TINDANO

Crédit photos : Arthur NACRO